Supporter l’enfant ayant un TDA/H: le rôle des différents intervenants en milieu scolaire.

Durant son parcours scolaire, l'enfant présentant un TDA/H bénéficiera de l'aide et de l'encadrement de certains intervenants. Quels sont-ils et de quelles façons accompagneront-ils votre enfant?

L’école constitue l’endroit par excellence pour déceler les problèmes d’attention et d’hyperactivité. En effet, il est possible d’y observer l’enfant s’exercer à une multitude de tâches et ce, dans des contextes variés.

Lorsque le trouble d’apprentissage est identifié, un plan d’intervention doit être établi par les différents intervenants concernés (orthopédagogue, psychoéducateur, direction d’école, etc.).

Pour mieux cerner le rôle de ces intervenants, une description sommaire du rôle de chacun sera présentée dans cet article. Rappelez-vous qu’il est plus que souhaitable que les parents et les intervenants scolaires deviennent des alliés, pour le grand bénéfice de l’enfant.

Un petit mot sur le plan d’intervention

Le plan d’intervention prescrit et chapeaute tous les services que l’élève recevra au cours de l’année scolaire. Il est défini comme étant un ensemble d’objectifs et de moyens identifiés par les intervenants avec l’élève et ses parents, suite à l’analyse des capacités et des besoins de l’élève lors de la démarche d’évaluation. (1)

Voyons maintenant quels moyens peuvent être mis en place en fonction des différents intervenants.

L’enseignant

L’enseignant joue un rôle de premier plan pour supporter l’enfant ayant un TDA/H.  

Dans le document «Agir ensemble pour mieux soutenir les jeunes», le ministère de l’éducation du Québec rappelle la responsabilité de l’enseignant à cet égard: «Le personnel enseignant doit adapter son enseignement et favoriser l’apprentissage en tenant compte des particularités de chacun dans un contexte collectif.»

À titre d’exemple, l’enseignant peut répéter plus souvent les consignes et s’assurer que l’élève a bien compris avant d’entamer son travail. Il pourrait aussi convenir avec l’élève d’un signe discret pour le ramener à la tâche s’il devient distrait.

L’utilisation de feuille de route avec des objectifs clairs et réalistes peut aussi constituer un moyen utilisé par l’enseignant.  Il pourrait également prendre des moyens pour améliorer l’organisation du travail  ou l’organisation de la classe à l’aide d’une routine visuelle (emplacement du matériel, quantité d’objets dans le bureau, etc.).

Offrir plus de temps lors des évaluations peut aussi être une mesure de flexibilité mise en place par l’enseignant.

Il existe une panoplie de moyens et l’enseignant se doit de les prioriser en fonction des forces et des difficultés de l’enfant.

L’orthopédagogue

L’orthopédagogue a pour responsabilité d’évaluer et d’intervenir auprès des élèves présentant des difficultés d’apprentissage.

L’orthopédagogue peut donc soutenir l’élève ayant un TDA/H dans ses apprentissages scolaires (lecture, écriture, mathématiques), lors de séances de rééducation en individuel ou en sous-groupe.  

Il peut également supporter l’enseignant dans la mise en place des mesures d’adaptation en classe en lien avec l’apprentissage.

Le psychoéducateur

Le psychoéducateur est un spécialiste de l’intervention auprès des élèves ayant des problèmes d’adaptation.

Il supporte l’élève afin qu’il soit en mesure de s’adapter à son environnement, tout en s’assurant que le milieu réponde aux besoins de l’élève (3).  

En guise d’exemple, le psychoéducateur peut mettre en place un programme pour stimuler les capacités d’attention d’un élève ou d’un groupe d’élèves ayant un TDA/H.

Il peut aussi supporter l’enseignant qui met en oeuvre des stratégies adaptatives en classe.

Le psychologue

Le psychologue peut être consulté si des difficultés émotives ou comportementales sont observées chez l’élève.  Dans certains cas, une évaluation psychologique est de mise.

Le psychologue peut également apporter du soutien en ce qui a trait à l’observation de l’élève, à la sélection des objectifs et des moyens d’intervention. (4)

La direction d’école

Les directeurs et directrices d’école ont pour leur part la responsabilité de soutenir le personnel dans la mise en oeuvre de ces interventions.

Il sont aussi responsables de chapeauter le l’élaboration du plan d’intervention.

Commentaires