Comment aider son enfant à devenir plus flexible?

Dans la vie scolaire, sociale ou familiale, de nombreux événements inattendus peuvent survenir. Certains enfants ont plus de difficultés à gérer ces changements. Voici des conseils pour vous aider à développer la flexibilité (cognitive) chez votre enfant.

La flexibilité cognitive

La flexibilité cognitive correspond à l’aptitude à changer de comportement en fonction des exigences de l’environnement. Dans la vie scolaire, sociale ou familiale, il y a de nombreux évènements inattendus qui peuvent survenir. Certains enfants ont plus de difficultés à gérer ces changements.

Dans les tâches scolaires, être capable de penser de façon flexible contribue à résoudre les problèmes. Lorsqu’une stratégie ne fonctionne pas, l’enfant flexible est en mesure d’en essayer une autre. Sur le plan social, l’enfant flexible arrive plus facilement à s’entendre avec les autres. En effet, un enfant moins flexible peut paraitre rigide ou opposant, puisqu’il tient souvent à ce que les choses fonctionnent à sa manière. Si votre enfant éprouve ce type de difficulté, ayez en tête qu’il a besoin de développer ses habiletés à penser de manière flexible.

La flexibilité cognitive à l’école

En situation d’apprentissage, l’élève flexible peut :

  • Saisir plusieurs dimensions d’une même réalité;
  • Effectuer facilement une transition d’une activité à une autre;
  • Modifier sa perspective à la lumière d’une nouvelle information issue de l’environnement;
  • Tolérer les changements qui peuvent survenir durant l’exécution d’une tâche.

En situation d’apprentissage, l’élève moins flexible a tendance à :

  • Répéter continuellement les mêmes actions ou stratégies non productives;
  • Ne pas évaluer l’efficacité de la stratégie mise en œuvre et ne pas imaginer plusieurs possibilités de solution;
  • Résister aux interventions de l’adulte;
  • Mal tolérer les imprévus qui l’obligent à modifier ses habitudes.

Conseils pour aider votre enfant à surmonter les blocages

Les enfants qui ont des difficultés à penser de manière flexible vivent souvent des blocages lorsqu’ils doivent résoudre des problèmes. Voici quelques conseils que vous pourrez utiliser pour aider à votre enfant à surmonter les blocages rencontrés.

Offrez-lui une opportunité de redémarrer! Tout comme un ordinateur, le cerveau a parfois besoin d’un redémarrage. En effet, l’enfant qui a des difficultés à être flexible a souvent tendance à répéter encore et encore la même stratégie, même si celle-ci n’est pas efficiente. Cela crée de la frustration! Si vous observez que votre enfant vit un blocage, amenez-le à se retirer et à se changer les idées pendant cinq à dix minutes. Ensuite, il retournera à la tâche et sera plus disposé à essayer de nouvelles stratégies.

Enseignez-lui des moyens pour se calmer. Lorsque votre enfant prend une pause pour « redémarrer », il doit également en profiter pour retrouver son calme. Vous pouvez le guider en ce sens en lui modélisant les stratégies à adopter : « Lorsque je me sens en colère, je me retire et je vais prendre cinq bonnes respirations. Cela m’aide à me calmer. »

Encouragez-le à modifier son discours intérieur. L’enfant qui a de la difficulté à être flexible a souvent un discours très restrictif en tête : « Je dois absolument faire le problème de mathématiques comme l’enseignante l’avait montré.»  Invitez-le à modifier ce discours en utilisant une formule moins restrictive : «Parfois, les problèmes mathématiques peuvent être résolus de différentes manières.»

Préparez-le au changement. Lorsque vous prévoyez un changement dans la routine, aussi minime soit-il, informez votre enfant. Par exemple, si vous allez chercher votre enfant après l’école et que vous devez passer à l’épicerie juste avant, informez-le. Il sera préparé à votre changement de trajectoire. Certains enfants, surtout ceux qui ont un trouble du spectre de l’autisme, bénéficient d’une préparation visuelle. Si votre enfant doit aller dans un nouveau camp de jour, vous pourriez lui présenter des vidéos sur YouTube ou des photos sur le site Internet.

Enseignez-lui à utiliser des stratégies d’ajustement! À certains moments, il n’est pas possible d’anticiper le changement. Quoi faire pour aider votre enfant à vivre le changement avec sérénité?

  • Reconnaissez le sentiment qu’il éprouve : «Tu dois être déçu/frustré/surpris…. »
  • Encouragez-le à avoir un discours intérieur positif : «Les choses ont changé, mais je suis correct. Je l’ai déjà vécu… Je suis capable de m’ajuster… »
  • Incitez-le à visualiser un élément positif qui pourrait ressortir de ce changement : «Nous avons pris une nouvelle route. Peut-être que nous pourrons faire de belles découvertes (ex. : un nouveau parc).»

Pour mettre en pratique ces stratégies d’ajustement, provoquez de petits changements dans la routine et enseignez-lui à utiliser les conseils présentés dans cet article. Ainsi, lorsqu’un changement plus important surviendra, il sera davantage en mesure de les utiliser de manière autonome.

Références

  • Béliveau, M.-C. (2014) Au retour de l’école…La place des parents dans l’apprentissage scolaire. Montréal : Éditions Ste-Justine, 3e édition
  • Branstetter, R. (2013). The every thing parent guide to children with executive functioning disorders. Massachussets: AdamMedia
  • Célérier, P. et Mazeau, M. (2010). Jeux au carrefour du langage et des fonctions exécutives. Editions Cit’Inspir
  • Degiorgio, C., Fery, P., Polus, B. et Watelet, A. (?) Comprendre les fonctions exécutives. Centre de réadaptation fonctionnelle Neurologique.
  • Gagné, P.-.P., Leblanc, N et Rousseau, A. (2009). Apprendre…une question de stratégies : Développer les habiletées liées aux fonctions exécutives, Montréal : Chenelière Éducation

À retenir

  • Dans les tâches scolaires, être capable de penser de façon flexible contribue à résoudre les problèmes.
  • Il existe des conseils que vous pouvez utiliser pour aider à votre enfant à surmonter les blocages rencontrés.

Commentaires