Parce que ça ne peut pas toujours mal aller…

Mais un jour, quelqu’un m’a ouvert les yeux sur le petit trésor que j’avais mis au monde: non seulement il était lui-même un être extraordinaire, mais en plus, il allait faire de moi une meilleure personne.

Apprendre le diagnostic de TDAH de mon fils a changé ma vie… Et pour le mieux!

En fait, je trouvais ça vraiment difficile.
Le “Terrible 2”, quand tu es né déjà un petit peu “terrible”, ça frappe fort!!!
Et, puisque le jour où la patience a passé, je devais être en train de m’acheter des chaussures, ben ça ne faisait pas toujours un bon mélange… Ça faussait par petits bouts!!!

Mais un jour, quelqu’un m’a ouvert les yeux sur le petit trésor que j’avais mis au monde: non seulement il était lui-même un être extraordinaire, mais en plus, il allait faire de moi une meilleure personne.

Des forces indiscutables
D’abord, j’ai appris à découvrir toutes les faces cachées de ce petit homme.  Comme il a de belles forces… Il est curieux, taquin, sensible, empathique, agile, vif d’esprit, intelligent, vraiment mignon, et il me rend si fière…  Et il n’a que 10 ans!!!

Ensuite, il m’a permis de mieux me connaître et d’améliorer quelques facettes de ma personnalité qui avaient bien besoin d’une petite mise à jour…  Tsé, quand SIRI est plus agréable que toi, faut faire quelque chose!!!

J’ai dû apprendre à m’adapter. Bon.
Pour une “control freak”, s’adapter n’est vraiment pas à l’ordre du jour.  On aime dire aux autres d’être plus versatiles (parce que pour se plier à nos exigences, il faut l’être!), mais disons que « s’adapter » n’était pas trop mon style.

Hé bien, avec mon fils, je n’ai pas eu le choix: ce n’était pas une option mais une question de survie! C’était ça où on ne sortait plus jusqu’à ce qu’il emménage en appartement!

Apprendre à collaborer
J’ai aussi dû apprendre à collaborer avec les personnes qui partageaient la vie de mon ange cornu.  Ce fut d’abord ses éducatrices en garderie, puis ses enseignants.  C’est pas toujours évident, parce que notre enfant évolue dans un groupe où il y a un cadre et des règles.  

Pour les enfants, et encore davantage pour un enfant avec un TDA/H, être encadré est primordial. Mais mon fils, lui, son but ultime était de contourner les règles.  Tsé, juste pour gosser!!!  Et c’est encore comme ça aujourd’hui d’ailleurs!

Il faut donc que l’on tienne tous le même discours pour avoir un peu de crédibilité.  Et pour y arriver, il faut communiquer, écouter, comprendre le point de vue de l’autre, et je pense que ça, c’est la base de la collaboration.  De cette façon, on unit nos forces et nous sommes mieux outillés pour arriver à avoir un petit peu de plaisir dans la vie!!!

Apprendre des autres
J’ai aussi appris beaucoup des autres.  Nous avons bien entendu rencontré plusieurs intervenants différents.  Des médecins, des psychoéducateurs, des orthopédagogues, des psychologues,… Ça en fait du monde qui te disent comment tu devrais organiser ta vie!  Et bien honnêtement, il y a des petits bout où toutes ces belles personnes, même en ayant les meilleures intentions du monde, m’ont tapé royalement sur les nerfs….  Viens donc chez nous le gérer toi-même, voir si t’es meilleur!!!!

Mais après une belle marche, un bon bain chaud et un petit verre de vin blanc (tout petit..!), j’ai bien réalisé que tous ces gens étaient là d’abord parce que j’avais demandé leur aide (encore maudit de ne pas les écouter!) et aussi, pour nous aider à avoir un quotidien un peu plus agréable.

Et oui: ça demande de l’énergie!
Et oui: ça exige que l’on se remette en question et ça, ça signifie avouer que l’on avait pas toujours raison…

Relisez un peu plus haut…
Control freak…
Ben c’est ça!!!
Pas toujours évident!!!

Mais je peux maintenant le dire (et je l’assume!): j’étais très souvent dans le champ!

Et quand on a compris cette partie de l’histoire, les choses débloquent et on peut finalement avancer et donner à cet enfant ce qu’il a vraiment besoin pour se développer sainement: un équilibre entre un cadre et le plaisir, de l’amour et des gens qui croient en lui et lui indique le bon chemin à suivre…  Le sien!

Alors voilà!

Oui, le TDAH a fait de moi une meilleure personne.  Et certains diront qu’il y a toujours de la place à l’amélioration!

Oui, si c’était à refaire, je referais les mêmes erreurs, car c’est elles qui m’ont amené à me surpasser.

Oui, la vie m’a donné la chance de mettre au monde un être extraordinaire, et j’en suis totalement reconnaissante…

Parce que ça ne peut pas toujours mal aller…

Commentaires